Muddy Gurdy Coup de coeur de l’Académie Charles Cros!

Le trio français Hypnotic Wheels a reçu ce mercredi 21 mars 2018 le Coup de Coeur de l’Académie Charles Cros, dans la catégorie Musiques du Monde Créations, pour Muddy Gurdy, son deuxième album, sorti le 2 février 2018 chez le distributeur américain VizzTone. La remise des prix a eu lieu dans le cadre du festival Aah! Les Déferlantes! au Train Théâtre à Portes-Lès-Valence, dans la Drôme.

Tia Gouttebel (guitare, chant), Gilles Chabenat (vielle), Marc Glomeau (percussions, choeurs) sont partis enregistrer dans le Nord et le Delta du Mississippi, au printemps 2017, avec Pierre Bianchi (ingénieur du son). Ils ont à leur côté des invités prestigieux: Cedric Burnside, petit-fils de R.L. Burnside, Shardé Thomas, petite-fille d’Otha Turner, Cameron Kimbrough, petit-fils de Junior Kimbrough, et Pat Thomas, fils de James ‘Son’ Thomas. 

L’ensemble du palmarès est présenté sur charlescros.org.

L’Académie a été créée en 1947 en l’honneur de Charles Cros (1842-1888), inventeur autodidacte figurant parmi les pionniers de l’enregistrement sonore, ainsi que poète, ami d’Arthur Rimbaud et de Paul Verlaine.

Les groupes de travail spécialisés de l’Académie écoutent, tout au long de l’année, les nouveaux disques au fur et à mesure qu’ils paraissent. Ils sélectionnent une fois par an, ou par semestre, les disques qui leur paraissent “devoir tout particulièrement être portés à l’attention du public”. Et de préciser: “Excellence de l’interprétation, œuvres inédites, répertoires oubliés, nouveaux talents d’interprètes, audace ou courage éditorial… autant de critères pris en compte” pour les Coups de Coeur.  Ceux-ci figurent automatiquement dans la présélection des disques soumis au vote des Grands Prix Charles Cros du palmarès annuel.

L’Académie Charles Cros décerne ses Grands Prix depuis 1948. Du 78 tours au microsillon, puis du microsillon au disque à lecture laser, elle établit à chaque fois un palmarès des disques qui lui “paraissaient les plus exemplaires”. Comme le précise l’Académie, l’étude de ses choix “est extrêmement éclairant en ce qu’il témoigne de l’évolution de notre perception de la musique depuis le milieu du siècle dernier” —évolution des styles d’interprétation, des techniques d’exécution, des goûts du public. Des palmarès qui s’efforcent de prendre en compte “les enregistrements sonores dans la diversité de leurs formes d’expression, les musiques des origines à nos jours, populaires ou savantes, mais aussi la parole enregistrée, plus récemment les vidéos et le DVD et, plus proche de nous encore, le multimédia”.